L'impact economique du COVID-19

L'épidémie de COVID-19 s'est propagée et touche de nombreux pays et marchés qui constituent une part importante de l'économie mondiale.

Les répercussions sont particulièrement graves pour les chaînes d'approvisionnement complexes qui ont une dimension internationale.

Les perturbations qu'elles subissent risquent de se répercuter sur tous les secteurs de l'économie.

De nombreux secteurs sont sévèrement touchés

L'avenir est incertain, mais les impacts immédiats sur plusieurs secteurs sont clairement visibles (1) :

  • L'aviation, le tourisme et l'hôtellerie ont enregistré une baisse considérable de la demande.
  • Le secteur automobile a également été touché, principalement parce que la région de Wuhan est un centre de fabrication de pièces automobiles et de véhicules.
  • Les chaînes d'approvisionnement internationales du secteur de l'électronique ont été perturbées étant donné que la majorité des fabricants de composants électroniques sont implantés en Asie.
  • Le secteur pharmaceutique est en proie à des problèmes similaires, la Chine étant le principal exportateur de matières premières et de vitamines pour de nombreux pays.

Le PIB mondial pourrait enregistrer un taux de croissance négatif

Des turbulences sont inévitables étant donné qu'un nombre croissant de pays doivent adopter des mesures préventives pour endiguer la pandémie de COVID-19 au détriment de la croissance du PIB.

L'insolvabilité au niveau mondial pourrait poursuivre sa tendance à la hausse


Compte tenu des perspectives actuelles, la croissance économique mondiale devrait tomber à son plus bas niveau depuis la crise financière et, pour la première fois depuis 2008, le nombre de faillites est en augmentation (2).

Si l'épidémie se prolonge, cela réduira la demande et ralentira encore davantage la croissance économique. La pandémie de COVID-19 renforcera sans aucun doute la tendance à la hausse du nombre de faillites dans le monde.

Si l'on se réfère à l'évolution du PIB dans notre scénario de référence, notre modélisation suggère que le nombre de faillites dans le monde augmentera de 0,8 % cette année. Cette augmentation sera encore plus importante dans un scénario plus pessimiste (3).

Il n'est pas surprenant que la plupart des dirigeants considèrent l'épidémie de COVID-19 comme l'un des risques les plus importants pour la croissance de l'économie mondiale, de leur économie nationale et de leur entreprise dans un avenir proche (4). L'évolution imprévisible et à grande échelle de l'épidémie crée une pression sur toutes les entreprises qui doivent atténuer les risques autant que possible. La trésorerie est l'un des domaines clés à sécuriser car les liquidités sont essentielles à la survie des entreprises en période de récession.

Même si l'épidémie de COVID-19 pose des problèmes considérables, les entreprises peuvent prendre dès à présent des mesures importantes pour disposer de liquidités suffisantes, renforcer leur résilience et se préparer à ce qui pourrait arriver. Vous trouverez ci-dessous trois recommandations pratiques, ainsi que les meilleures pratiques en matière de comptes clients, qui peuvent aider les entreprises à prendre les premières mesures pour survivre aux conséquences de la pandémie. Nos perspectives se basent sur nos analyses d'événements économiques comparables et sur notre expertise du secteur.

(1) (3) Atradius Economic Research, 'Coronavirus: an unwelcome guest at a bad time', mars 2020. (2) Atradius Economic Research, ' Corporate insolvency growth to accelerate in 2020', mars 2020. (4) McKinsey Global Survey results, ' Economic Conditions Snapshot', mars 2020.

Sur la page suivante: Comment évaluer les risques financiers tôt et souvent